Séminaire du 6 février 2014 – Financement des soins chroniques et financement à l’activité: doit-on faire un choix?

Financement des soins chroniques et financement à l’activité: doit-on faire un choix?


Présentatrice :Joanne Castonguay

Date :
Jeudi 6 février 2014, 12h00 à 13h15

Lieu :
Salon Deloitte, 4ème  étage, HEC Montréal, 3000 chemin de la Côte-Sainte-Catherine, Montréal, H3T 2A7

Description: Nous allouons toujours plus de deniers publics à la santé dans l’espoir d’accroître la disponibilité de services à la population et c’est le contraire qui semble se produire. L’attente pour les services médicaux et pour les chirurgies électives demeure élevée. Face au vieillissement de la population on s’attend à ce que la demande de services de santé s’accroisse davantage. Pour faire face à cette situation, le gouvernement du Québec s’apprête à adopter une stratégie de financement axé sur le patient en espérant accroître la productivité du système. Quelle est la différence entre le financement à l’activité, le financement par cas et celui axé sur les patients?  Ces méthodes de financement sont-elles compatibles avec le besoin d’améliorer les soins aux malades chroniques? Cette présentation propose de répondre à ces questions en présentant comment des juridictions européennes ont améliorer leurs mécanismes de financement pour mieux répondre aux besoins.

Présentation: Séminaire du Pôle santé HEC Montréal – 6 février 2014 – J. Castonguay

Visionnement: 

2017-09-28T09:25:36-04:00 21 janvier 2014|